Histoire de la radio

Histoire de la radio

L’on ne saurait vraiment attribuer la création de la radio à une seule personne tant l’histoire de cette merveille fut marquée par les travaux de nombreux grands hommes. La radio est une œuvre collective dont la genèse part de la découverte des ondes électromagnétiques en passant par l’invention du télégraphe pour aboutir à la concrétisation du concept de la communication sans fil.

Un raccourcissement exceptionnel des distances

Il est certes vrai que l’italien Guglielmo Marconi est considéré comme l’inventeur des transmissions par radio. Ce dernier tout juste âgé de 20 ans en 1894 débutait ses travaux après avoir entendu parler des ondes hertziennes. Il va ainsi se servir de nombreuses inventions et découvertes de l’époque pour monter sa toute première station radio.

On peut notamment citer l’éclateur d’Hertz en tant que récepteur. L’antenne de Popov et le cohéreur de Branly ayant servi d’émetteurs. La portée du signal est continuellement augmentée par ses soins jusqu’à dépasser les 3 kilomètres en 1895. Il faudra attendre décembre 1901 pour assister à la réception du premier signal radio transatlantique sur l’île de Terre-Neuve depuis l’Angleterre. Il s’en est immédiatement suivi un usage militaire et commercial massif.

Il serait cependant contre véridique d’attribuer l’unique paternité de la radio à Guglielmo Marconi. Plutôt que d’avoir inventé la radio à partir de rien, Marconi a essentiellement combiné les idées et les expériences d’autres personnes pour en faire un outil de communication utile. Mais il n’en est pas seul créateur.

En réalité, la communication électronique à longue distance existe depuis le milieu du 19ème siècle. Pendant les années 1860 le physicien écossais, James Clerk Maxwell, a prédit l’existence d’ondes radio. En 1866 Mahlon Loomis, un dentiste américain, a démontré avec succès « la télégraphie sans fil ». Loomis a réussi à faire en sorte qu’un compteur connecté à un cerf-volant en fasse déplacer un autre, marquant ainsi le premier exemple connu de communication aérienne sans fil.

Et en 1886, le physicien allemand Heinrich Rudholph Hertz a démontré que des variations rapides du courant électrique pouvaient être projetées dans l’espace sous forme d’ondes radioélectriques analogues à celles de la lumière et de la chaleur.

Le télégraphe permettait de transmettre des messages par une série de clics longs et courts. Des câbles traversant l’océan Atlantique ont même permis de relier les très lointaines terres des États-Unis et l’Angleterre grâce à cette technologie. Dans les années 1870, la technologie télégraphique avait été utilisée pour développer le téléphone, qui pouvait transmettre la voix d’une personne à l’aide des mêmes câbles que son prédécesseur.

Lorsque Marconi a popularisé la technologie sans fil, ses contemporains l’ont initialement perçue comme un moyen de permettre au télégraphe de fonctionner dans des endroits impossibles à connecter par câbles. Les premières radios ont permis aux navires de guerre de communiquer avec d’autres navires et avec des stations terrestres; l’accent était mis sur la communication de personne à personne. Cependant, le potentiel de diffusion – envoi de messages à un grand nombre d’auditeurs potentiels – n’a été réalisé que plus tard dans le développement du support.